La référence des professionnels
des communications et du design

Volvo critique ses propres voitures

«On ne peut pas plaire à tout le monde» comme dirait l'adage, alors Volvo n'hésite pas à lancer des tomates sur son dernier modèle.

Une pincée de participation, une bonne dose d'honnêteté -apparente en tout cas - sur un lit de valeurs morales: voilà la recette du moment pour plaire au consommateur. Dans sa dernière campagne, il semblerait que Volvo ait trouvé l'équilibre parfait entre ces ingrédients.

Résultat: tout le monde n'est pas obligé d'adorer la nouvelle C30 et c'est le constructeur qui le dit. En effet, parmi les 16 spots destinés au tube cathodique, tous ne montrent pas la voiture sous son meilleur jour. Dans un des films par exemple, on voit le public d'une salle de théâtre en train de huer et de lancer des tomates sur le véhicule seul sur scène. Nous avons tous un avis différent comme l'illustre si bien le slogan à la fin de chaque pub: «That's one opinion. What's yours?» («C'est une opinion. Quelle est la vôtre?»). Ah, diversité, quand tu nous tiens...

Volvo le reconnait et l'accepte: il est impossible de concevoir un produit qui plaise à tout le monde. Mais le pari de Ford Motor Co. n'est pas d'être aimé par tous mais de faire réfléchir le plus grand nombre sur son bolide, surtout les 25-35 ans. La marque a bien entendu créé un site sur le thème du libre arbitre sur lequel les consommateurs sont invités à donner leur avis et à classer les spots selon leur ordre de préférence.

Une campagne réalisée par EuroRSCG Fuel London, dans l'air du temps, tout droit venu du Royaume Uni pour aller briser des tabous chez son grand frère américain. Et qui n'est pas sans rappeler la philosophie Ying et Yan d'AOL ainsi que celle version «liberté d'expression» intitulée «your point of view» de HSBC.

comments powered by Disqus