La référence des professionnels
des communications et du design

Le CRTC se prononce sur l'avenir de la radiodiffusion

Le gouvernement fédéral devra prendre des mesures pour protéger l'industrie de la radiodiffusion face à la montée de nouvelles plateformes de diffusion, affirme un rapport du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) publié la semaine dernière.

Le document, intitulé L'environnement futur du système canadien de radiodiffusion, démontre que les Canadiens, particulièrement les jeunes, recourent de plus en plus aux plateformes électroniques non réglementées, comme Internet et les réseaux mobiles, pour accéder à de la programmation. Selon le CRTC, les nouvelles technologies audiovisuelles auront, avec le temps, des répercussions croissantes sur les entreprises de radiodiffusion.

Toutefois, le rapport souligne que les changements dans les tendances de la consommation médiatique ont eu jusqu'à présent une incidence négligeable sur le système de radiodiffusion. Il affirme que les Canadiens se procurent encore la plupart de leurs émissions auprès d'entreprises de radiodiffusion canadiennes réglementées.

Le président du CRTC, Charles Dalfen, juge que le gouvernement doit agir s'il veut protéger l'industrie de la radiodiffusion. "En se basant sur les renseignements qui lui ont été soumis, le CRTC est d'avis qu'une intervention politique devra avoir lieu d'ici trois à sept ans pour atteindre les résultats voulus; sinon, il sera peut-être trop tard", a-t-il affirmé.

Trois avis sur la radio commerciale
Dans un deuxième temps, le CRTC a publié trois avis publics résultant de son examen de la Politique de 1998 concernant la radio commerciale.

Le premier, intitulé Politique de 2006 sur la radio commerciale, traite de diverses questions, dont celle du contenu canadien et de la chanson francophone. Le deuxième est consacré au traitement des demandes radiophoniques pour servir les petits marchés, tandis que le troisième énonce les changements apportés à la politique du Conseil sur la radio numérique.

comments powered by Disqus