La référence des professionnels
des communications et du design

Mauvaise blague belge

La RTBF, la chaîne de télévision publique belge francophone, est en pleine tempête médiatique après avoir diffusé, mercredi soir dernier, un canular annonçant la sécession de la Flandre.

L'annonce a été faite dans le cadre d'un bulletin spécial venu interrompre la programmation régulière. On y disait que le Parlement flamand avait déclaré unilatéralement l'indépendance de la Flandre et que le roi Albert ainsi que la reine avaient fui le pays par avion. Une demi-heure plus tard, la chaîne a indiqué au bas de l'écran qu'il s'agissait d'une fiction. Le réalisme de l'émission qui présentait un "reportage" en direct du palais royal était tel que les Belges y ont cru alors que les ambassades à l'étranger contactaient les autorités belges pour avoir l'heure juste.

Pour le premier ministre de la Belgique, Guy Verhofstadt, il s'agit d'une plaisanterie de mauvais goût. Tandis que le gouvernement régional francophone exige une enquête, Yves Thiran, directeur de l'information de la RTBF, se défend en disant que cette initiative démontre "l'importance d'un débat politique sur l'avenir de la Belgique".

Gérard de Selys, ancien journaliste de la RTBF, affirme de son côté que la chaîne à réussi son opération: "Elle voulait provoquer et cela a très bien fonctionné. Maintenant, si elle veut susciter le débat, il faudra qu'elle le fasse avec des méthodes plus classiques". Il déplore cependant que cette histoire vienne occulter le fait que la majorité des Belges refusent toute séparation du pays. "L'image que cela donne de nous à l'étranger est totalement fausse, car 80% des Belges souhaitent continuer de vivre ensemble", dit-il.

Pour voir un extrait vidéo du faux bulletin d'information, cliquez ici.

comments powered by Disqus