La référence des professionnels
des communications et du design

TVA veut revoir son financement

Les audiences du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) pour revoir le cadre réglementaire régissant les stations de télé se sont poursuivies hier, alors que Quebecor et son réseau TVA présentaient leur point de vue.

Parmi les faits saillants, Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Quebecor, a proposé que les chaînes payantes versent une redevance prélevée sur les abonnements pour aider à financer les stations gratuites. Toutefois, il a dit souhaiter que ce transfert de revenus se fasse sans frais supplémentaires pour le consommateur.

Quebecor a également questionné la pertinence de limiter le temps d'antenne publicitaire à 12 minutes par heure. Par contre, selon le diffuseur, les chaînes publiques subventionnées, comme Radio-Canada, devraient être limitées à 6 minutes de publicité par heure. Comme TQS la veille, Quebecor a affirmé que Radio-Canada ne devrait pas bénéficier des redevances réclamées en raison des subventions gouvernementales dont elle jouit déjà.

Enfin, Quebecor estime que le format publicitaire de 30 secondes devra être revu en raison de la compétition des autres médias et des appareils permettant d'enregistrer les émissions, et donc de "sauter" les pauses publicitaires. Pour pallier cette nouvelle réalité, le diffuseur propose d'utiliser la commandite, des messages plus brefs ou du placement de produits.

comments powered by Disqus