La référence des professionnels
des communications et du design

Révolution tarifaire dans le contenu musical mobile

L'opérateur français de téléphonie mobile SFR entend développer le marché de la musique.

Si la musique fait gagner des millions de dollars aux opérateurs, les sonneries en sont principalement responsables (plus de 80% du marché). En fait, ce sont surtout les prix élevés qui freinent la vente des morceaux musicaux. Chaque pièce est facturée 2,85$ par SFR, alors que la même pièce est vendue 1,45$ sur Internet.

Pour développer ce marché, SFR a donc décidé d'être le premier opérateur à modifier les prix. Il offre depuis novembre une nouvelle grille tarifaire. Désormais, qu'il soit acheté par appareil sans fil ou par ordinateur, un titre musical n'a qu'un prix: 1,45$.

Derrière ce geste, on peut déceler une guerre des téléchargements. SFR génère mensuellement 300 000 téléchargements de titres et souhaite atteindre le million par mois en 2007. En plus de confirmer sa position de chef de file de la musique numérique et multiplateforme, l'opérateur (et surtout le groupe Vivendi Universal, en fond de scène) souhaite faire de la place pour la musique téléchargée légalement.

comments powered by Disqus