La référence des professionnels
des communications et du design

Les chaînes généralistes face à leur avenir

C'est hier que s'ouvraient les audiences du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) visant à revoir le cadre réglementaire régissant les télédiffuseurs directs (dont Radio-Canada, TVA et TQS).

La séance sera l'occasion pour ceux qui diffusent par ondes hertziennes de demander une révision de leur mode de financement. L'une des approches favorisées comprend une redevance qui proviendrait des abonnements payés aux chaînes payantes. Selon certains modèles, les frais des abonnés seraient haussés en conséquence, tandis que d'autres favorisent un partage des revenus actuels. Les chaînes généralistes affirment qu'elles pourront difficilement financer le passage à la télévision en haute définition sans revenus supplémentaires.

Au cours des dernières années, les chaînes payantes ont accaparé une part de plus en plus importante de la tarte publicitaire, en plus de bénéficier de revenus découlant des frais d'abonnement. Au Canada, 90 % des foyers paient pour leur service télévisuel, selon BBM.

Hier, Radio-Canada/CBC, CanWest, CTV et TQS ont fait valoir leur point de vue. Aujourd'hui, le CRTC entendra entre autres Quebecor et Corus.

comments powered by Disqus