La référence des professionnels
des communications et du design

Le Québec tous azimuts à la Biennale de Saint-Étienne

Cliquez ici pour voir toutes les photos

C'est la quatrième participation du Québec à la Biennale de Saint-Étienne, cette grande manifestation française consacrée au design, qui a débuté le 22 novembre. Cette année, la Biennale a opté pour une nouvelle formule, en investissant plusieurs locaux du site industriel qui abritera la future Cité du design.

Né d'une initiative de l'école des beaux-arts locale, cet événement qui en est à sa cinquième édition s'avère le moteur principal de la revitalisation de la ville, qui, suivant l'impulsion de son maire Michel Thiollière, s'est fermement engagée en faveur du design. La volonté politique est telle que tout a été mis en oeuvre pour faire de Saint-Étienne la capitale française du design.

Sur le site des ex-manufactures et cohabitant avec les anciens bâtiments industriels on construira donc la Cité du design, oeuvre des architectes Finn Geipel et Giulia Andi de l'agence Lin (choisis à l'issue d'un concours). Son ouverture est prévue en 2008. L'école des beaux-arts (et maintenant du design) tisse des liens serrés avec des partenaires locaux et internationaux, organise des ateliers, des échanges, des rencontres.

La ville a également repris dans son intégralité le concept montréalais du Concours Commerce Design. Elle remet ses prix Commerce Design Saint-Étienne tous les deux ans.

Enfin, et c'est l'événement majeur et rassembleur, la Biennale attire une foule de designers, professionnels et étudiants des quatre coins de la planète.

Le Québec faisait donc partie des exposants internationaux et, aux côtés, de la Belgique, du Maroc et d'Israël, le Centre de design de l'UQAM présentait dans l'espace Freestyle Québec tous azimuts, un panorama des pratiques diverses du design: production artisanale, industrielle, créative ou technologique. On y trouve entre autres un vélo en fibre de carbone de Michel Morelli des articles de table en céramique de Koen de Winter pour l'Atelier Orange, une chaise d'acier plié de Futil design, une table et une commode d'Erratum, la chaise berçante de Patrick Messier, le tire-bouchon spécial champagne de Claude Mauffette et  et un prototype tout nouveau de mallette signé Michel Dallaire. Les visiteurs pouvaient aussi visiter le "salon à Rita", une installation présentée en avril dernier dans le cadre du Sidim.

comments powered by Disqus