La référence des professionnels
des communications et du design

Les diffuseurs payants contre-attaquent

Un groupe de télédiffuseurs payants incluant Rogers, Bell, Telus ainsi que la Canadian Cable Systems Alliance a publié un sondage mené par la firme The Strategic Counsel pour démontrer l'opposition des consommateurs canadiens à une hausse du tarif de base de leur facture mensuelle. Selon l'étude commandée par les diffuseurs, 81% des personnes interrogées sont opposées à une telle augmentation.

L'initiative vient en réponse à la proposition de hausser les frais des consommateurs payants pour financer les chaînes locales. Celle-ci a été formulée au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) par un groupe de télédiffuseurs canadiens mené par Global Television. L'organisme de réglementation se penchera sur la requête à partir du 27 novembre prochain dans le cadre d'un examen des politiques du cadre réglementaire de la télévision en direct.

Selon le sondage, 67% des participants sont opposés à une hausse pour financer le passage des chaînes traditionnelles au mode haute définition. Également, 51% refusent une augmentation liée au financement de la programmation canadienne. Un Canadien sur cinq a ajouté qu'il annulerait son abonnement, dit l'étude.

«Une taxe de la nature proposée par les télédiffuseurs en direct inciterait les Canadiens à réduire leur écoute des services canadiens, soit des chaînes en direct et des services spécialisés, et possiblement, à se tourner vers d'autres médias que la télédiffusion», affirme Phil Lind, vice-président du conseil d'administration de Rogers, parlant au nom du groupe.

Le sondage a été mené du 16 au 19 novembre dernier auprès de 1000 abonnées anglophones. La marge d'erreur du sondage s'établit à plus ou moins 3,1 %, 19 fois sur 20.

comments powered by Disqus