La référence des professionnels
des communications et du design

Le fantastique est de retour

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

De l'hyperréalisme au surréalisme, le pont est jeté et la tendance fantastique persévère encore renforcée par l'arrivée, le 13 décembre, d'«Arthur et les Minimoys».

 

S'inscrivant dans le prolongement du Seigneur des Anneaux, l'histoire du petit Arthur, tirée de l'ouvrage de Luc Besson, est peuplée de créatures étranges, de rêves sur des tribus africaines et d'inventions incroyables tirées de vieux grimoires. Bic s'est donc associé à Luc Besson pour créer toute une gamme de stylos, portemines qui vont subjuguer les écoliers. Et Démons & Merveilles vient de créer une ligne complète (statuette collector en résine, porte clé, porte photo) à l'effigie d'Arthur, Sélénia et Bétamèche, les trois personnages du monde imaginaire de ce film.

Vincent Grégoire du cabinet de tendances Nelly Rodi, en est persuadé : la tendance vers un monde enchanté, merveilleux, théâtral, envoûté et envoûtant va s'amplifier et toucher tous les domaines de la consommation. Après l'hyperréalisme des émissions de télé réalité, nous allons nous tourner vers les histoires de sorcières, vers la magie des contes de fées afin d'enchanter le quotidien. L'extravagance est au rendez-vous (place aux tailles XXXS et XXXL ), on joue sur les mélanges qui n'ont rien à voir ensemble (banalité du crayon transformable en accessoire de charme avec des touches précieuses qui lui sont accrochées chez Charm's ). On accouple des formes industrielles avec du raffiné : les lignes hexagonales brutes du flacon Yves Saint Laurent L'Homme s'inspirent du design et de l'architecture, du Bauhaus. Objet usuel, la balance devient chez Tanita une décoration de salle de bain ultra design .

En beauté l'extravagance et l'illusion dominent également: il suffisait de voir les visages des mannequins lors des derniers défilés, elles n'étaient pas maquillées, elles étaient grimées !  Auparavant, on était dans la performance du produit, maintenant dans le théâtral, le camouflage (place donc aux faux cils de Sephora et Shu Uemura) pour des effets théâtraux relayés dans les lash bars. L'Oréal a même appelé sa collection hiver 2006-2007 créée par Kaliardos, Envoûtement ! Dans le prolongement de Thierry Mugler et de son dernier parfum Alien dont le personnage de la campagne publicitaire est tout droit sorti du monde des extraterrestres.

                                                                                                                                          

Le son de cloche est identique chez Carlin International qui vient de faire une étude de tendance pour Les Lunetiers du Jura. Parades et masques s'imposent pour habiller les dualités entre les sexes, les hommes ayant un rôle différent de celui des femmes, malgré un extraordinaire mélange des genres et des situations. L'envie d'être vu se traduit par une théâtralité post-moderne qui met en scène une allure. Elle est un moteur pour réinventer le monde esthétique avec un souci constant du détail, une perfection dans les formes et une construction très précise du produit. 

Chaussures de charme au pied, vous partirez vous reposer dans les Montagnes du Jura, dont la communication annonce «des vacances de contes de fées» dans un pays où naissent les légendes!

 

comments powered by Disqus