La référence des professionnels
des communications et du design

Deloitte: les Français ont envie de dépenser à Noël

Cette année, nos compatriotes sont d'humeur généreuse et ils comptent bien dépenser leurs deniers à Noël, selon la 8ème étude de Deloitte sur les intentions d'achats.

En effet, alors que depuis 2003, les dépenses des Français pour les fêtes ne cessaient de baisser, en 2006, nos compatriotes adoptent la "happy attitude" et veulent croire en une croissance économique. Bien que la hausse ne soit pas encore à l'ordre du jour, pour une fois, les Français ne dépenseront pas moins que l'année précédente. Comme le soulignait l'étude Australie-Ipsos, l'envie est de retour. Exit donc le pessimisme. Les Français veulent offrir et recevoir des cadeaux.

Avec un budget moyen de 550 euros par sapin, soit environ 11 cadeaux, les voilà d'ailleurs déjà dans les starting bloks. En effet, 60% de nos concitoyens commencent déjà à faire leurs courses à la mi novembre pour les finir mi décembre afin d'échapper aux éternelles bousculades (61%) et aux interminables files d'attente (32%), sans oublier les ruptures de stock potentielles (34%). Forts de l'expérience des années précédentes, certains commerçants ont d'ailleurs déjà lancé des opérations de promotions. Seuls 20% attendent la dernière minute pour garnir le pied du sapin. Et cette année, ils dépenseront plus en cadeaux et moins en sorties.

Sur le terrain, qui sont donc les grands gagnants de ces courses de fin d'année? Les hypermarchés, et de loin. Ces magasins géants prennent le pas à la fois sur les commerces spécialisés et les hard-discount. Autre alternative : Internet. La Toile prend de plus en plus d'importance afin de trouver des idées innovante (32%), éviter la foule et gagner du temps (76%).

Mais qu'y a-t-il donc dans la hotte de Papa Noël ?

Et bien, tout d'abord: plein de cadeaux pour les adultes. Car en effet, contrairement aux apparences, Noël est avant tout une fête d'adulte avec 70% des paquets pour les grands. Mais les hommes et les femmes n'ont pas les mêmes désirs. Et le sexe soi disant faible risque d'être fort déçu car, alors que ces dames rêvent de bijoux, parfums et de voyages, leurs chères moitiés ont prévu de les couvrir de livres, CD et DVD. C'est à se demander sur quoi les Messieurs se basent pour savoir ce que veulent les femmes. Et bien sur leurs propres désirs! Mesdames, ne soyez donc pas surprises, si du matériel informatique fait irruption par la cheminée!

Ce manque de compréhension explique peut-être la montée en puissance des chèques cadeaux (10%), de plus en plus appréciés par les femmes, mais aussi par les ados, qui recevront eux-aussi des CD et des DVD en premier choix, bien que 50% des adultes déclarent ne pas savoir ce que désirent leurs enfants. Musique et film restent donc le cadeau passe-partout par excellence.

comments powered by Disqus