La référence des professionnels
des communications et du design

Flambée de rouges pour l'hiver

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Synonyme de sang et de vie, de feu et de chaleur conviviale, de passion et d'érotisme, le rouge se décline en beauté, arts de la table, mode et même business caritatif.

Spécialiste mondial des couleurs, Michel Pastoureau l'a clairement énoncé: «le rouge est une couleur orgueilleuse, pétrie d'ambition et assoiffée de pouvoir». On trouvera du carmin partout et tout spécialement dans l'univers de la beauté. Exit les roses, les orangés et les bruns. Dès septembre dernier Dior l'avait annoncé, c'est le retour du vermillon éclatant qui sous-entend une bouche mystérieuse et sophistiquée. La plupart des marques (Lancôme, Clarins, Armani, Guerlain) flirtent aussi avec des écarlates érotiques et les parfums suivent avec des flacons gourmands (Forbidden Fruit la dernière création des Desperate Housewives, Délices de Cartier ). En forme de pomme, le jus Nina de Nina Ricci est l'expression plus moderne du fruit défendu d'Adam et d'Eve et de la pomme tentatrice de Blanche Neige!

Pour sublimer les tables de fêtes de fin d'année, le plus beau est nécessaire. C'est pourquoi les cristalleries se sont lancées dans une fièvre rubis car obtenir du rouge en cristal tient d'une réelle prouesse technique. Chez Habitat, la collection Myra propose des coupes design en forme de bulle, Lalique signe toute une série d'accessoires - dont le vase boa de Mythic Garden- et Baccarat la ligne Red Fever.

Pour contrebalancer les noirs-gris de cet hiver, le rouge est omniprésent dans la mode hivernale et il ne sera pas difficile d'égayer les sombres par des teintes pourpres. La collection complète autour des écarlates chez Madeleine démontre que les couleurs chaudes marchent mieux que les coloris froids. Afficher le tee-shirt rouge Red vendu par Gap est tendance: Red est une association caritative qui récolte des fonds pour lutter contre le sida en Afrique, à l'initiative des chanteurs Bono et Bobby Shriver .

Enfin si vous recevez des amis, sachez que les menus monochromes sont à la mode: ouvrez l'apéritif avec un cocktail au Grand-Marnier: en édition limitée, la bouteille Esprit de Versailles à l'habillage corail fera son effet et pour votre menu, inspirez vous donc des recettes de Frédérick Grasser-Hermé aux éditions de l'Epure. Au programme, ceviche de tomates et écrevisses, gelée à la grenadine et groseilles ou tartine de chèvre à la confiture de piment ; à moins que vous ne préféreriez emmener vos convives à L'Espadon au Ritz. En accord avec les décors de la table, Michel Roth a concocté une cuisine toute rouge de la tarte fine aux betteraves à la figue de Solliès rôtie glace huile d'olive à la framboise.

Bien sûr, là-dessus, un «petit coup de rouge» fera l'affaire. Mais à consommer avec modération bien sûr, de crainte d'avoir le pourpre aux joues!



comments powered by Disqus