La référence des professionnels
des communications et du design

Les nouvelles cordes sensibles des Québécois

Trois décennies de changements dans la société québécoise ont incité Jacques Bouchard à actualiser son livre-phare de 1978, "Les 36 cordes sensibles des Québécois", tout juste avant son décès le printemps dernier.

Comme il l'explique d'entrée de jeu, l'auteur a tenté, en mettant à jour son ouvrage, de répondre à la question "Avons-nous changé pendant ce quart de siècle?". Par conséquent, des 36 caractéristiques abordées à l'époque, 7, comme le complexe d'infériorité, l'étroitesse d'esprit, le manque de sens pratique, la xénophobie et l'antimercantilisme, sont disparues pour faire place, notamment, à l'entrepreneurship, à la tolérance, au scepticisme, à l'hédonisme et à la tergiversation.

De fait, quelques-unes de ces cordes se sont transformées ou ont été intégrées à d'autres. Par exemple, si le bas de laine n'y est plus, l'auteur observe que les Québécois sont encore préoccupés par l'argent, mais sont désormais des boursicoteurs. De la même façon, l'étroitesse d'esprit se transforme en un chauvinisme qui prend la forme, selon l'auteur, d'un patriotisme belliqueux. "C'est la preuve qu'on ne peut pas tout corriger en 25 ans", écrit Jacques Bouchard à ce sujet.

L'ouvrage sera lancé le 13 novembre prochain.

Les nouvelles cordes sensibles des Québécois, Jacques Bouchard, Les Intouchables, 2006, 261 pages, 24,95 $.

comments powered by Disqus