La référence des professionnels
des communications et du design

Le Québec engagé dans le nouveau Syndicat mondial

La CSN et la FTQ font partie des quelque 300 organisations syndicales qui ont fondé, mercredi 1er novembre, à Vienne, la plus importante centrale internationale. Ce sont en effet 166 millions de personnes, dans 156 pays, qui sont ainsi représentées par la nouvelle Confédération syndicale internationale (CSI). L'organisme résulte du regroupement des deux plus grandes organisations syndicales, auto-dissoutes le 31 octobre : la Confédération internationale des syndicats libres et la Confédération mondiale du travail. C'est la première fois qu'un syndicat parvient à représenter autant de travailleurs.

"La mondialisation, la précarité de l'emploi, la défense des droits syndicaux ne sont que quelques-uns des défis auxquels devra faire face la CSI", dit René Roy, secrétaire général de la FTQ.

Cette restructuration du monde syndical vise en effet à s'adapter aux nouvelles réalités du travail dans le contexte de la mondialisation et à certaines de ses conséquences telles que les fermetures d'entreprises, la précarisation de l'emploi, l'exclusion des jeunes, les délocalisations et le non-respect des normes internationales du travail.

"Surtout dans les Amériques, au nord comme au sud, nous devons resserrer les liens de la solidarité entre les syndicats, dit la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau. De plus en plus, nous vivons des réalités similaires ; la nécessité de développer des stratégies communes s'impose à toutes les organisations."

La CSI a son siège social à Bruxelles, en Belgique.

comments powered by Disqus