La référence des professionnels
des communications et du design

Montréal veut des "Brits"

Cliquez ci-dessus pour accéder au site Web.

Afin de promouvoir Montréal auprès des Britanniques, Tourisme Montréal a lancé la campagne "Brits Wanted", qui utilise principalement Internet.

"Pour ce marché, nous proposons une courte expérience urbaine, intense et variée, a expliqué Charles Lapointe, président et chef de la direction de Tourisme Montréal, qui parlait devant le Conseil des relations internationales de Montréal mardi. Comme les médias sont coûteux là-bas, nous avons misé sur le Web." 

Le microsite britswanted.com fait parler des Montréalais sur divers aspects de la ville (vie nocturne, architecture, magasinage, cuisine, etc.) et met de l'avant des forfaits pour de longs week-ends, en partenariat avec le transporteur aérien British Airways. "Les Britanniques sont de gros consommateurs de week-ends à New York, a indiqué Charles Lapointe. Une partie de cette clientèle peut être intéressée à venir visiter Montréal."

L'initiative, conçue par l'agence Diesel, s'inscrit dans la foulée de l'offensive lancée à l'étranger par Tourisme Montréal le printemps dernier (pour plus d'information, cliquez ici). "Nous présentons des attributs différents de Montréal selon les marchés auxquels on s'adresse", dit Charles Lapointe. Ainsi, les publicités destinées à Toronto misent sur l'image encore forte de la ville des nombreux plaisirs alors que, à New York, on met en valeur le côté romantique de Montréal, en faisant ressortir son charme européen.

Tourisme Montréal doit par ailleurs tenir compte des nouveaux comportements de la clientèle touristique. "Plus d'un Nord-Américain sur deux utilise Internet pour la planification de ses voyages, signale Charles Lapointe. Le touriste potentiel possède désormais le pouvoir de savoir, planifier, commenter et même faire des dégâts... Il parle de nous sur des plateformes - comme les blogues - où il est lu par des milliers de visiteurs potentiels qui font davantage confiance à d'illustres inconnus qu'à nous!"

comments powered by Disqus