La référence des professionnels
des communications et du design

Y aura-t-il un merchandising autour de «Casino Royale»?

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Les casinos sont à la mode, preuve en est l'ouverture médiatique du complexe hôtelier-casino-thermes d'Enghien-les-Bains par Lucien Barrière le 10 octobre.

Et il ne compte pas s'arrêter là. Le groupe s'est engagé dans la construction d'un casino à Lille et Toulouse. Arthus-Bertrand, le célèbre joaillier, lance même des pièces-jetons d'argent à garder au fond de sa poche: 105 euros, la mise et le sort en est jeté !

Pour autant, la sortie du prochain James Bond va-t-il engendrer des produits marketing? La communication paraît faible à quelques jours de la sortie du film, le 22 novembre. Car, au-delà des aventures aux quatre coins de la planète, des gadgets high-tech et de l'escadron de jolies filles, Daniel Craig ne semble pas posséder les atouts du très élégant agent 007 de sa gracieuse Majesté. A priori, le rôle du «méchant» aurait mieux convenu à cet acteur dont le physique incarne peu l'élégance so british propre à un Connery ou à un Brosnan.

Vincent Grégoire de l'agence Nelly Rodi, confirme que le film promet un retour en force de la notion d'über-sexuel qui s'était dessinée après celle du métro-sexuel. Auriège, Sens, Vichy, Clinique, Biotherm, Gaultier, Dior en profitent pour sortir des produits toujours plus innovants pour l'épiderme de l'homme. Effacer les cernes dues aux fatigues quotidiennes ou aux soirées arrosées, tel est en partie le but de ces marques. Good gracious, Daniel Craig en aurait-il besoin?

Ridules liées aux excès de bulles on non: en tout cas, si une marque compte capitaliser sur le film, c'est bien Bollinger, la marque préférée de champagne de James Bond.

comments powered by Disqus