La référence des professionnels
des communications et du design

TVA lance Moi & cie

Patricia Paquin et Suzanne Mc Kenna (Crédit: Éric Myre)

Hier, a eu lieu le lancement du magazine féminin Moi & cie, publié par les Publications TVA. L'éditrice de la publication, qui remplace l'hebdomadaire Sensass, Suzanne McKenna, répond aux questions d'Infopresse.

Les comptoirs à journaux sont remplis de magazines féminins. Y a-t-il vraiment de la place pour un de plus?
Cette question me fait toujours sourire... Est-ce qu'on arrête de produire des céréales parce qu'il y en a trop? La nature étant ce qu'elle est, certains produits disparaissent et d'autres naissent. Je suis convaincue qu'il y a toujours de la place pour de bons produits. Et puis, pour Moi & cie, nous avons essayé d'innover. Ce n'est pas qu'un magazine féminin, il est aussi artistique. Par ailleurs, il est publié aux deux semaines, une première qui va probablement changer les habitudes des Québécois dans l'achat des magazines.

Que retrouvera-t-on en une de cette publication?
Des gens du milieu artistique figureront toujours en page couverture. Nous ne parlerons pas de leur vie personnelle, car nous publions des magazines qui font très bien ce travail. Il reste que, nous ne le cachons pas, nous sommes ici pour faire des affaires, et les vedettes, ça vend. Ce n'est pas pour rien que même dans les bulletins d'information, on traite désormais autant des vedettes! Nous avons donc voulu faire un magazine pratique qui facilite la vie des femmes par le biais de personnalités artistiques connues. Dans le magazine, le tiers de l'espace est réservé au culturel et le reste aux sujets féminins. Nous nous sommes inspirés de ce qui nous apparaissait le plus intéressant dans les magazines canadiens, américains et québécois, et nous avons essayé d'en faire un seul titre.

Quels types d'annonceurs désirez-vous attirer?
Trouver des annonceurs pour un premier numéro est une tâche difficile, mais nous avons mis la table pour faciliter l'insertion de publicité. Le magazine s'adresse aux femmes de 25-45 ans et est très épuré: les photos sont grosses et le texte ne prend pas trop de place. Nous souhaitons que, visuellement, les pubs ne jurent pas avec le contenu, qu'elles respectent le style du magazine et qu'elles soient plaisantes pour les lecteurs. Pour ce premier numéro, nous comptons parmi nos annonceurs Crest, les Centres à la mode, Pacini (qui lance dans nos pages un gros concours), L'Oréal, Wonderbra, etc. Ce sont des annonceurs très intéressants qui présentent des pubs esthétiques. Je crois que ce magazine va plaire autant aux annonceurs qu'aux lecteurs et au milieu artistique.

Quel est exactement le rôle de Patricia Paquin et pourquoi miser sur elle?
Patricia est "animatrice". Elle mène les entrevues principales annoncées en couverture. Les lectrices pourront aussi la retrouver un peu partout dans le magazine dans ses commentaires et impressions. Patricia participe au contenu et aux réunions de production. Cependant, elle ne remplace pas la rédactrice en chef. Son rôle est surtout d'inviter les gens à lire son magazine et d'inviter les artistes à venir la rencontrer. Le « moi » de Moi & cie, c'est elle et nous l'avons choisie afin que Moi & cie ne ressemble pas aux autres magazines. Nous sommes les seuls à exploiter un tel concept. Ensuite, les gens aiment se reconnaître et être rassurés, et Patricia joue très bien ce rôle. Elle est un peu la "fille d'à côté": mère de famille, accessible, belle sans être trop parfaite. Et puis, elle plaît à tout le monde.

comments powered by Disqus