La référence des professionnels
des communications et du design

Espagne: mais qui a donc volé la chaise du Premier ministre?

Cliquez ici pour voir la vidéo

Madrid est sous le choc: les «4 chats», une nouvelle bande organisée, ont pénétré dans la Chambre des députés afin d'y soustraire la chaise du Premier ministre.

Dans la nuit du 29 au 30 septembre, ces dangereux énergumènes ont en effet réussi à s'introduire au Congrès par une fenêtre, à se faufiler dans les couloirs en esquivant les gardes avant de se glisser dans l'hémicycle où ils ont dérobé la chaise de José Luis Zapatero.

Toute la scène a été filmée par l'un d'entre eux, puis postée sur levantatezp.blogpost.com, le blog «officiel» du groupuscule, avant d'être repris sur YouTube et escolar.net et de faire le tour de la Toile. Avec plus de 420 000 visiteurs uniques, la vidéo a créé l'émoi dans tout le pays. Du journal de 20 heures aux gros titres de El Pais, l'événement a fait la Une des médias.
Beaucoup de bruit pour rien? Loin de là. En emportant le siège du chef du gouvernement, nos félins ont déposé une note invitant Zapatero à se mettre debout le 16 octobre afin de lutter contre la pauvreté*. Et sans fauteuil, il lui sera en effet difficile de faire autrement!

Voilà donc le mystère résolu? Pas tout à fait. Car la semaine qui a suivi les faits, les élus se sont empressés de déclarer à la presse que la chaise n'avait pas bougé de son emplacement. Et après investigation, les experts ont en effet déterminé qu'une partie de la vidéo était fausse.

Alors qui se cache donc derrière tout ce remue-ménage? Et bien il s'agit de l'agence Tiempo BBDO. Le vol simulé fait partie d'une campagne intitulée «Lève-toi contre la pauvreté» initiée par l'ONU. L'organisation se donne pour objectif de réduire la pauvreté mondiale de moitié avant 2015 grâce, entre autres, à la sensibilisation des populations à cette cause.

Pour l'instant «la campagne du millénaire» des Nations Unis a le mérite d'avoir fait parler d'elle, ce qui est toujours un bon début. Même si le procédé utilisé rappelle étrangement une campagne qui s'était attaquée à Air Force One, l'avion du président des Etats-Unis...

* « Zapatero, el 16 de octubre, en pie contra la pobreza. »

comments powered by Disqus