La référence des professionnels
des communications et du design

Le village Rapide-Blanc revisité par le bédéiste Pascal Blanchet

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Pascal Blanchet met en mots et en images l'histoire du "village de compagnie" Rapide-Blanc, érigé par la Shawinigan Water and Power en 1928 et fermé par Hydro-Québec en 1971, dans un nouvel album publié aux éditions de la Pastèque. Il y présente la genèse du projet, qualifié de "baie James des années 30", dans un style qui se rapproche du documentaire.

L'idée de raconter le destin de Rapide-Blanc lui est venue par hasard, au détour d'une conversation. Trop peu de gens connaissent l'histoire de cet ancien village québécois au nord de Trois-Rivières, qui logeait encore 54 familles à sa fermeture.

La BD compte 156 pages et est imprimée en deux couleurs. Le premier livre de Pascal Blanchet, La fugue (lire l'article), a remporté le prix Bédélys 2005 du meilleur album de l'année, remis par l'Association des libraires du Québec.

comments powered by Disqus