La référence des professionnels
des communications et du design

Drôles de singes

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Mémoire du lieu, poésie des traces du passé, énigmes artistiques, il règne dans le restaurant Les deux singes de Montarvie une ambiance particulière, faite de juxtapositions éclectiques d'oeuvres et de matières. C'est dans cet univers personnel que nous invite Merlin Lambert, concepteur du restaurant autant pour le fond que pour la forme.

L'enveloppe du lieu a été d'abord mise à nu, révélant des murs usés et patinés dont la modestie sert de toile de fond à des interventions plus décoratives: le plafond et ses motifs bucoliques, délicatement peints par Guillaume Dupuis, les lampes sculpturales de Lampi-Lampa faites d'empilages d'objets récupérés ou les surfaces d'acier travaillées par le sculpteur Yves Louis XVI.

Enfin, les oeuvres de Chris Mattia avec ses boîtiers radiographiques et peintures de singes ajoutent du mystère à l'ensemble.

Cela ne devrait pas faire oublier que le point central du restaurant est sa cuisine au sens figuré autant qu'au sens propre. Elle trône, ouverte et accessible, au fond de la salle cernée d'un imposant comptoir de ciment noir autour duquel le client curieux peut assister au spectacle de l'élaboration des plats.

Les deux singes de Montarvie
176 Saint-Viateur Ouest
Montréal
(514) 278-6854

comments powered by Disqus