La référence des professionnels
des communications et du design

Morbidement Rock

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Le Rock'n'Roll conquiert le milieu de la mode et de l'accessoire pour l'automne-hiver prochain avec la tête de mort comme motif principal.

Il n'y a pas si longtemps, seules quelques marques de vêtements comme Kill étaient réputées pour afficher la tête de mort, symbole culte des Misfits, le célèbre groupe de punk américain des années 70 (cf influencia de Déc Janv 2006). Aujourd'hui nombreuses sont celles qui, dans la foulée de Slimane pour Dior Homme, adoptent la rock'n roll attitude avec des polos rayés, des bottines cloutées, des blousons en cuir bien cintrés et des jeans slim.

La marque exclusive des Galeries Lafayette, Avant Première, a choisi le thème rock pour sa nouvelle collection. Même idée chez Monoprix qui contourne les emblèmes du film Pirates 2 pour la mode enfant et préconise pour les têtes blondes des tee-shirts à têtes de mort et sabres. Plus spectaculaire encore est la complète collection Rock n'Love de Jean Charles de Castelbajac pour les 3 Suisses. Des sous-vêtements aux chaussures en passant par les canapés et tapis, tout est «audacieusement rock'n roll groupies»!

Pour les ados c'est Pull In qui «assure» de manière la plus fun en sous-vêtements rock et si rentrée scolaire il y eut, elle fut faite avec les sacs à dos Eastpack à emblêmes gothico-rock. Plus étonnant chez Deshoulières, le spécialiste des arts de la table, qui propose également Popcelaine, le service d'assiettes rock de Castelbajac pour des repas dans le vent.

Liée à la mouvance rock, on assiste donc au retour de la tête de mort. Mais celle-ci n'est plus terrifiante, funeste ou subversive. Son sourire n'est plus macabre et provocant mais plutôt rigolo et déjanté. Selon Vincent Grégoire du cabinet Nelly Rodi, il y a là «un moyen d'introduire de l'humour dans la gravité de la mort». Peut être est ce une ébauche d'accepter l'idée même de la mort, ce que notre société occidentale a toujours rejeté à l'opposé des cultures africaines ou sud américaines. Les têtes de mort omniprésentes dans l'univers du bijou fantaisie masculin et féminin (marques telles que Les Bijoux de Sophie, Romy's, Caption. Zinzin) pour des bagues, des sautoirs, des épingles envahissent le luxe avec les montres Louis Pion ou les pince-billets et boutons de manchette Christofle. Tournant majeur pour cette maison ultra classique qui entame ainsi une modernisation prometteuse.

Le phénomène prend donc une ampleur considérable qui risque de remettre en avant le phénomène Halloween délaissé par le marketing depuis 4 ans environ. Allez chiche, on se fait peur...

comments powered by Disqus