La référence des professionnels
des communications et du design

Le président de BMO lutte contre l'antisémitisme

Tony Comper, président de BMO Groupe Financier, lors du lancement de FAST à Toronto.

Le président de BMO Groupe Financier, Tony Comper, a créé une coalition de dirigeants d'entreprises vouée à la lutte contre l'antisémitisme. Les activités québécoises de l'organisme, intitulé FAST (pour Finissons-en avec l'antisémitisme sans tarder ou Fight Antisemitism Together), ont été inaugurées lundi au Cercle canadien de Montréal, quelques semaines après le lancement à Toronto au début de l'été.

Tony Comper, qui a fondé l'organisme avec son épouse, a invité la communauté d'affaires "à s'élever contre la discrimination, chaque fois qu'elle réapparaît dans toute son horreur", soulignant qu'il s'agit d'un problème qui doit être résolu par les non-Juifs. "Si jamais l'antisémitisme disparaît de la Terre, cela viendra de la transformation des non-Juifs plutôt que des Juifs, a-t-il déclaré. Les non-Juifs doivent participer [à ce] combat."

En outre, une cinquantaine de personnalités non juives ont confirmé leur soutien à FAST, dont Laurent Beaudoin, président de Bombardier, André Desmarais, président de Power Corporation, Claude Lessard, président de Cossette Communication, Robert Milton, président d'Air Canada, Réal Raymond, président de la Banque Nationale et Michael J. Sabia, président de BCE.

Par ailleurs, l'organisme s'apprête à étendre au Québec un programme éducatif déjà distribué dans une trentaine de commissions scolaires en Ontario. Intitulé Choisissez votre voix, ce programme offre aux enseignants des outils pour aider leurs élèves de la 6e à la 9e année à se familiariser avec les dangers que représentent la haine et les stéréotypes et à trouver leurs voix pour les combattre. Il sera disponible au Québec à compter de janvier.

comments powered by Disqus