La référence des professionnels
des communications et du design

Le plaisir: un axe fort de développement de la consommation

Ah, le plaisir! Voilà une tentation à laquelle personne ne résiste comme le montre l'Étude Perspectives Juillet 2006, publiée par TNS Worldpanel.

Qu'il soit gustatif ou corporel, le plaisir fait vendre car le consommateur ne veut se priver de rien quand il s'agit de servir son bien-être.

Dans le domaine de l'alimentation, cette tendance se traduit par le développement de produits tels que les alcools (gin, vodka, rhum), les confitures (aux parfums exotiques nouveaux) et crèmes de marron, les soupes fraîches et les légumes marinés. Et la multiplication de nouvelles saveurs notamment dans l'ultra-frais, les glaces ou le chocolat en tablettes, apporte une satisfaction supplémentaire.

Ces parfums inédits gagnent également le secteur des produits d'hygiène et de l'entretien avec des parfums exotiques comme la mangue ou l'orchidée du Mexique.

À travers ce qu'ils consomment, les Français aspirent au bien-être et à la naturalité. Ainsi, les produits "bien-être" (cf influencia N°1), après avoir investi le secteur alimentaire avec les tisanes ou le thé vert, gagnent aujourd'hui le domaine du corps:

- L'aromathérapie (huiles essentielles de lavande à ylang-ylang et au patchouli, thé vert, huiles essentielles de mandarine et de gingembre...)

- Les produits spa reproduisent chez soi des effets semblables à ceux des instituts (formules enrichies en sels minéraux, argiles, micro billes massantes...).

Deux salons cette rentrée surfent d'ailleurs sur ce mouvement: celui du bien-être au Parc des Expos de Dijon du 29 septembre au 1er octobre, et le salon "rentrez zen" à l'espace Champerret de Paris du 14 au 18 septembre.

Pas de jaloux, les hommes sont également touchés par cette tendance «plaisir» et le développement des produits hygiène-beauté masculins se poursuit avec des packaging spécifiquement conçus pour cette cible, avec une communication ciblée.

Le plus grand plaisir n'est-il pas, comme le disait Milan Kundera, d'être admiré?

 


comments powered by Disqus