La référence des professionnels
des communications et du design

Les manufacturiers électroniques face à leurs responsabilités

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Nokia et Dell se trouvent en tête du classement des manufacturiers électroniques les plus responsables établi par Greenpeace France. Les deux entreprises obtiennent un score ex-aequo de 21 sur 30, devant HP (17/30), Sony (14/30), Panasonic (10/30), Apple (8/30) et Motorola (5/30).

Ce Guide pour une hi-tech responsable, rendu public cette semaine, classe les entreprises en fonction de l'emploi de substances chimiques dangereuses et de leurs pratiques de recyclage des déchets électroniques. Le classement reprend les 14 plus importants producteurs de téléphones cellulaires et d'ordinateurs présents sur le marché français ; selon Greenpeace, "aucun, pour l'instant, ne peut se targuer d'être une entreprise 'verte'."

"Le guide fournira un outil dynamique pour verdir le secteur de l'électronique en déclenchant une course pour la première place, estime Yannick Vicaire, de Greenpeace France. Par l'obligation de reprendre leurs produits obsolètes, les compagnies auront une motivation pour éliminer les substances chimiques dangereuses qu'elles incorporent dans leurs produits. C'est une condition sine qua non pour garantir une réutilisation et un recyclage des déchets électroniques dans des conditions saines."

Nokia est en tête pour l'élimination des substances chimiques toxiques. Depuis la fin de 2005, tous ses nouveaux modèles de cellulaires sont exempts du plastique toxique PVC (polychlorure de vinyle) et, dès 2007, tous les nouveaux composants seront exempts de retardateurs de flamme bromés (RFB).

De son côté, la position de Dell est due à sa définition solide du principe de précaution, aux échéances raisonnables que cette compagnie s'est fixée en matière de substitution des toxiques, PVC et retardateurs de flamme bromés (RFB), ainsi qu'à son soutien explicite à la Responsabilité individuelle du producteur.

Greenpeace regrette en revanche le mauvais classement d'Apple qui met pourtant en avant son leadership en matière de design et de marketing. "Tout ça ne se traduit hélas pas en terme d'innovation écologique", remarque Yannick Vicaire.

Le guide sera mis à jour tous les trois mois, donnant aux entreprises l'occasion d'améliorer leur classement.

comments powered by Disqus