La référence des professionnels
des communications et du design

M&M et Mini Cooper pointés du doigt

Cliquez ici pour voir la vidéo

Le Conseil canadien des normes de la publicité a indiqué hier avoir retenu des plaintes formulées à l'endroit d'une affiche extérieure pour la voiture Mini Cooper et d'une publicité télévisée pour les bonbons M&M.

La publicité pour les M&M montre des adultes qui s'amusent à attraper avec la bouche des friandises lancées dans les airs. Trois personnes ont porté plainte, estimant que des enfants pourraient tenter d'imiter ce qu'ils avaient vu à la télévision et que cela pourrait avoir des conséquences néfastes. Après analyse, "le conseil a jugé que le message témoignait d'indifférence à l'égard de la sécurité du public en présentant une situation qu'on pourrait, de façon raisonnable, interpréter comme étant un encouragement à des pratiques ou à des gestes imprudents ou dangereux."

Quant au message en surimpression qui apparaît ("Avertissement. Dramatisation utilisant des effets spéciaux"), le conseil souligne qu'il est de peu d'utilité, puisque ne pouvant être lu ou compris par de jeunes enfants. L'annonceur, Effem Foods, a porté la décision en appel, sans succès.

Mini Canada est pour sa part pointée du doigt pour un panneau extérieur montrant une Mini Cooper, où figurait la signature: "Cheetahs are pussies". L'utilisation de ce dernier terme a généré huit plaintes. L'annonceur s'est défendu en affirmant que le mot "pussies" utilisé dans la publicité était l'abréviation de "pussycat" (minou), mais les plaignants ont plutôt fait valoir que, dans le langage populaire d'aujourd'hui, le mot "pussies" est un terme péjoratif qui désigne une femme de nature faible.

Le conseil a reconnu que le terme pouvait avoir deux sens, mais a néanmoins jugé que "le public cible était plus susceptible d'interpréter ce terme dans son sens péjoratif." Par conséquent, il a trouvé que cette publicité discréditait et dépréciait les femmes.

comments powered by Disqus