La référence des professionnels
des communications et du design

Toronto annule son Festival de jazz

Faute de commanditaires, les organisateurs du Toronto Downtown Jazz Festival ont annoncé hier qu'ils annulaient purement et simplement l'édition 2000 de l'événement. Depuis plus d'un an déjà, le commanditaire en titre, duMaurier, avait signifié son intention de se retirer. En vertu de la législation antitabac, qui entrera en vigueur en octobre 2000, les fabricants de cigarettes doivent se retirer de la commandite d'événements.

La contribution de duMaurier s'élevait à 1 million $. Selon les organisateurs, une campagne de marketing "agressive" pour trouver quatre commanditaires majeurs - à 250 000 $ chacun - n'a pas donné de résultats significatifs. "Nous avons obtenu des engagements de nombreux partenaires comme Heineken, eye Weekly et le Conseil des arts de l'Ontario, dit Jim Galloway, directeur artistique du Festival. Même duMaurier serait revenu comme un des commanditaires majeurs pour une dernière année. Mais le trou était encore trop grand à combler."

Les organisateurs ne ferment pas la porte à une solution de derniers recours, mais il faudrait que ce "sauveur" se fasse connaître avant la fin du mois et que sa contribution soit de l'ordre de 1 million $.

À Montréal, une pareille situation a été évitée au début de novembre 1999, quand General Motors a accepté de remplacer duMaurier comme commanditaire en titre du Festival international de jazz de Montréal.

comments powered by Disqus