La référence des professionnels
des communications et du design

Le mythe de la page de droite

Une récente étude semble remettre en question quelques aspects associés depuis longtemps à l'efficacité d'une publicité selon sa position dans un magazine. Ainsi, selon l'enquête menée par Starch Research pour l'association Magazines Canada, il n'existerait aucune différence significative de rétention des lecteurs selon que l'annonce soit située sur la page de gauche ou celle de droite. De même, les résultats s'avèrent identiques, que les pubs soient placées au début, au milieu ou à la fin d'un magazine.

En revanche, les pubs apparaissant sur les pages de couverture arrière sont toujours efficaces, obtenant un rappel de 20% supérieur à celui des autres annonces. Les pubs situées au verso de la page couverture se classent deuxièmes pour le rappel, tout juste devant celles sur la troisième de couverture.

Les autres pubs sont tributaires de leurs formats et couleurs. Par exemple, une double page en quatre couleurs est retenue de 12% à 20% plus qu'une pub sur une seule pleine page. Sans surprise, on constate que plus les pubs sont grosses, plus leur taux de rappel est élevé. Quant au positionnement, l'étude n'observe aucune différence de résultats entre une annonce placée à côté d'une autre pleine page de pub et une annonce située face à du contenu rédactionnel. Enfin, de leur côté, les encarts génèrent un taux de rappel 44% supérieur aux pleines pages de pub.

Les faits saillants de l'enquête peuvent être consultés ici (format PDF en anglais seulement).

comments powered by Disqus