La référence des professionnels
des communications et du design

La crise au Liban éclipse tout le reste

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Notre chronique élargit ses horizons cette semaine en proposant un récapitulatif de la couverture médiatique observée depuis le début de l'été, soit du 24 juin au 13 août.

Sans surprise, la crise au Liban a été la nouvelle la plus couverte cet été, avec un poids médias moyen de 5,84%. La nouvelle a atteint un sommet de couverture au début de juillet, avec 6,19%. 

Même si elle n'est vieille que d'une semaine, la tentative d'attentat aérien déjouée à Londres s'est placée en seconde place, avec un poids médias de 3,24% sur l'ensemble de la période analysée. Elle est d'ailleurs le titre de la nouvelle la plus citée en une semaine, en 2006, avec 6,49%, dépassant même les Jeux de Turin, qui avaient obtenu 6,29% en février dernier.

Loin derrière, les Outgames de Montréal ont tout de même suscité une attention médiatique très importante, avec un poids de 1,28% au cours de six dernières semaines.

Ensuite, on retrouve la mission Discovery, avec 0,71%, et la sortie du film Bon Cop Bad Cop, qui a bénéficié d'un fort battage médiatique, ce qui lui a donné un poids médias de 0,70%. Fait à noter, ce long-métrage a franchi en un temps record au Québec le cap des 2 millions$ aux guichets.

Soulignons aussi que les annonces de réductions d'emplois ont diminué de 77% par rapport à l'été 2005 et de 67% comparativement à 2004. De façon générale, 75% des annonces de ce type se produisent pendant l'été afin d'en limiter l'impact négatif pour les entreprises.

Du côté politique, Stephen Harper a été le chef le plus visible sur la scène médiatique. Si l'été n'a pas été de tout repos pour lui, le premier ministre canadien a quand même récolté 0,91 % de toutes les mentions. Avec son voyage en Europe et la crise au Liban, Jean Charest suit, avec 0,68 %. Malgré plusieurs sorties dans la presse et la tenue de deux élections partielles, André Boisclair se contente de la troisième place, avec 0,42%. N'eut été de la guerre au Liban, Gilles Duceppe aurait été totalement absent de nos écrans, avec un maigre 0,28%. Quant au chef libéral fédéral intérimaire Bill Graham, il a dû apprécier ses vacances, car il récolte seulement 0,09% de l'ensemble des mentions politiques.

Le Top 5 de l'actualité est préparé par Influence Communication. Pour connaître la méthodologie utilisée, cliquez ici.

comments powered by Disqus