La référence des professionnels
des communications et du design

Trop de pubs à la télé

L’Association canadienne des annonceurs (ACA) attire une fois de plus l’attention des professionnels sur la quantité grandissante de messages publicitaires à la télévision. Le dernier relevé effectué à sa demande par A.C. Nielsen confirme que la limite des 12 minutes de publicité par heure est fréquemment dépassée. Plus de 7000 heures de télévision généraliste et spécialisée ont été étudiées sur les chaînes francophones et anglophones de Vancouver, Calgary, Toronto et Montréal. Il en ressort que 80% de ces heures dépassaient la limite des 12 minutes, avec une moyenne de 14 minutes et 40 secondes d’annonces. Les chaînes généralistes semblent plus touchées que les spécialisées, dont "seulement" 66% des heures dépassent la limite.

Cet engorgement publicitaire est dû à deux facteurs. Le temps de publicité par heure dans les programmes américains a considérablement augmenté (près de trois minutes depuis 1991, selon l’Association of National Advertisers et l’American Association of Advertising Agencies). Par conséquent, les émissions américaines sont maintenant plus courtes et les diffuseurs canadiens qui en font l’acquisition doivent diffuser plus de publicités pour compenser.

La seconde cause vient du nombre de dérogations accordées par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). En effet, les auto-promotions, les commandites de sous-titrage, les messages d’intérêt public, la publicité d’émissions canadiennes et la publicité électorale ou référendaire n’entrent pas en compte dans la limite des 12 minutes par heure.

comments powered by Disqus