La référence des professionnels
des communications et du design

NADbank sonde le marché de Toronto

Un an après son lancement, le National Post, de Hollinger, a toujours du mal à rattraper le Globe and Mail, de Thomson. C'est une des conclusions qui ressort de la plus récente étude de NADbank, réalisée à l'automne 1999 spécifiquement pour le marché de Toronto.

Traditionnellement, NADbank effectue une étude annuelle au printemps, de janvier à mai. Mais au printemps 1999, l'organisme a jugé bon de sonder une seconde fois le marché de Toronto, en pleine évolution depuis le lancement, à l'automne 1998, du National Post.

Dans cette nouvelle étude, il apparaît que, même si le National Post gagne des lecteurs, la part du Globe and Mail évolue beaucoup plus rapidement. Ainsi, si l'on compare les résultats de l'enquête du printemps 1999 à ceux de l'automne 1999, on observe que la portée moyenne quotidienne en semaine (du lundi au vendredi) pour le Globe and Mail est passée de 10% à 14%. La part du National Post est demeurée à 8%.

Le samedi, le pourcentage des adultes qui ont lu le Globe and Mail est passé de 9% à 11%, tandis que celui du National Post est passé de 5% à 7%.

comments powered by Disqus