La référence des professionnels
des communications et du design

Croissance inégale pour les télévisions canadiennes

Les récentes données de Statistique Canada sur les recettes des télédiffuseurs canadiens dévoilent de grandes disparités entre la télévision conventionnelle et les chaînes payantes et spécialisées.

Les recettes d'exploitation du secteur de la télédiffusion ont augmenté de 2,8% en 2005, atteignant 5,6 milliards de dollars. Alors que les recettes de la télévision traditionnelle n'ont augmenté que de 0,6%, celles des chaînes payantes et spécialisées ont enregistré une hausse dix fois plus importante, soit de 6,3%, portant leur total à 2,2 milliards$.

La part de recettes publicitaires des chaînes payantes et spécialisées a également augmenté pour atteindre maintenant plus de 25%.

La hausse globale de 2,8% des recettes du secteur de la télédiffusion canadienne est la plus faible depuis 1997. Les recettes des télédiffuseurs publics ont notamment subi une baisse de 5,2%, se chiffrant à 1,2 milliards$ en 2005. Cette baisse peut être attribuée au recul de 25,2% dans la vente de temps d'antenne.

Malgré le fait qu'elles ne soient pas encore rentables, les chaînes numériques continuent de gagner du terrain avec des recettes atteignant 148,4 millions$ en 2005. Cette somme est trois fois plus élevée que celle obtenue à leur première année en 2002.

L'édition juillet-août du magazine Infopresse, en kiosques dès aujourd'hui, présente d'ailleurs un dossier spécial sur l'avenir de la télévision, se penchant notamment sur les répercussions des nouveaux supports technologiques sur l'écoute de la télé conventionnelle.

comments powered by Disqus