La référence des professionnels
des communications et du design

Pression sur Quebecor et la Caisse

Les membres du comité indépendant formé par le conseil d'administration de Vidéotron pour étudier l'offre d'achat de Rogers Communications se disent inquiets du climat d'incertitude créé dans l'esprit des actionnaires de Vidéotron. En effet, depuis l'annonce de vendredi dernier faite par Quebecor et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), aucune offre formelle d'achat n'a été déposée.

Dans une lettre envoyée aux présidents de Quebecor et de la CDPQ, les membres du comité soulignent "qu'il est dans l'intérêt de tous les actionnaires de Vidéotron de connaître dans les plus brefs délais les détails de votre proposition sous la forme d'une offre formelle." Ils ont également indiqué que la proposition Quebecor-Caisse devait obtenir l'approbation des actionnaires de Vidéotron, en l'occurence la famille Chagnon (qui détient un bloc de contrôle de 72%), "condition qui sera difficilement réalisable compte tenu de la position prise par la famille à l'égard de l'arrangement [avec Rogers]".

Par ailleurs, la famille Chagnon a annoncé qu'elle contestera devant les tribunaux le droit de veto que dit détenir la CDPQ sur toute transaction substantielle par la famille Chagnon sur Vidéotron. La cause sera entendue le 17 avril.

comments powered by Disqus