La référence des professionnels
des communications et du design

Et si vous vendiez un doigt pour financer vos études?

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Vous avez besoin d'argent pour acheter une pizza? Et pourquoi ne pas vendre un petit bout de votre corps si cela vous permet en plus de récolter un lion d'or...

Non, il ne s'agit pas là de construire le nouveau Frankenstein du 21è siècle, mais cette proposition pour le moins étonnante a réellement été faite en Nouvelle Zélande à des étudiants. Bienvenue à la «Body Parts Direct», entreprise qui rachète à qui le veut bien, contre des espèces sonnantes et trébuchantes, une ou plusieurs parties de son corps: main, bras, pied...

Cette société, qui, on vous rassure tout de suite, n'a jamais existé, a été inventée par La Bank of New Zealand pour convaincre les étudiants du pays de souscrire des prêts. Autour d'un slogan limpide «turns your body parts into cash » (nous transformons les parties de votre corps en argent liquide), une vaste campagne a été lancée, utilisant tous les supports possibles : affiches dans la rue, marketing direct, marketing viral, marketing ambiant, bannières Internet, distribution de « packs » complets avec des sacs plastique pour emballer les parties du corps choisies par les étudiants.

Le but de l'opération, conçue par Aim Proximity Auckland (DC: Matt Shirtcliffe, DC/DA: Patrick Murphy. CW: Ben Chandler) était de recevoir 6500 «packs» à la fin du mois de mars. Le 1er mars la banque avait déjà reçu 15 000 demandes, et la campagne, elle, repart de Cannes avec un Lion d'or marketing direct.

Vous trouvez l'histoire un peu gore? Mais après tout, le médecin ne vous a-t-il jamais dit que l'appendice ne servait à rien?

comments powered by Disqus