La référence des professionnels
des communications et du design

La pub fera moins de bruit au cinéma

Après un an et demi de réflexion, six associations de l'industrie du cinéma et de la publicité québécoise s'entendent pour réglementer le niveau sonore des bandes-annonces et des publicités dans les salles de cinéma. Le Québec emboîte ainsi le pas aux États-Unis et à quelques pays d'Europe qui ont déjà agi afin de régler le problème du son trop élevé.

L'adoption de ces normes fait suite à de nombreuses demandes du public. "L'expérience cinématographique doit être heureuse, dit Mario Fortin, président de l'Association des propriétaires de cinémas et de cinéparcs du Québec (APCCQ). Si les cinéphiles n'entrent plus dans les salles parce que le niveau sonore est trop élevé ou qu'ils en sortent en se plaignant de l'expérience qu'ils viennent de vivre, tout le monde y perd."

À partir du 1er septembre, toutes les bandes-annonces diffusées dans les cinémas du Québec devront respecter la norme de 85 décibels, ce qui se compare au niveau sonore d'un restaurant achalandé. Les publicités ne devront quant à elles pas dépasser 82 décibels. Les contrevenants se verront interdire la diffusion de leur publicité ou de leur bande-annonce.

La mise en place de ces normes est le fruit des efforts de l'Association des agences de publicité du Québec, l'Association canadienne des distributeurs et exportateurs de films, l'APCCQ, l'Association des producteurs de films et de télévision du Québec, l'Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec et l'Association des professionnels en audio.

L'APCCQ mettra aussi en place un programme de vérification et de calibrage des salles de cinéma, lesquelles recevront un certificat de conformité.

comments powered by Disqus