La référence des professionnels
des communications et du design

Un édifice fédéral écologique à Montréal

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

La Gendarmerie royale du Canada a installé ses bureaux dans un nouvel édifice écologique, inauguré la semaine dernière au 740, rue Bel-Air, dans le sud-ouest de Montréal. Conçu par le consortium d'architectes ABCP, Beauchamp Bourbeau, Busby associates, ce bâtiment fédéral affiche un rendement écoénergétique supérieur à une construction traditionnelle : ses besoins en eau sont réduits de 25% et ceux en énergie de 50%, ce qui devrait diminuer ses coûts d'exploitation d'environ 35%.

Pour arriver à ces résultats, l'édifice intègre de nombreuses spécificités prônées par la norme Leed, la référence nord-américaine en matière d'architecture écologique. Par exemple, il est doté d'un toit vert d'une superficie de 3000 m2, soit un tiers de l'ensemble de la toiture. Celui-ci contribue notamment à une meilleure gestion de l'eau de pluie, qui est filtrée et redirigée dans les canalisations internes afin d'alimenter les toilettes.

Des pare-soleil situées sur la façade ouest permettent également une meilleure régulation thermique : leur inclinaison favorise l'ensoleillement et l'absorption de la chaleur en hiver, tout en bloquant les rayons du soleil en été afin de limiter les besoins en climatisation.

La récupération et la réutilisation ont également été importantes : la totalité des matériaux en acier, 82% du bois et 92% de la brique de cette ancienne fonderie ont ainsi été réutilisés dans la construction du nouvel édifice.

Débuté en 2002, ce projet de 46 millions$ sera présenté auprès de la norme Leed en vue d'obtenir une certification Or.

Outre la GRC, le bâtiment abrite les bureaux de l'Agence des services frontaliers du Canada, de Ressources humaines et Développement social Canada, ainsi que ceux de la réserve navale du ministère de la Défense nationale.

Ce bâtiment vient ainsi grossir les rangs des édifices verts de Montréal, après les récentes inaugurations du pavillon des sciences biologiques de l'UQAM (lire l'article) et des pavillons Lassonde de Polytechnique (lire l'article).

comments powered by Disqus