La référence des professionnels
des communications et du design

Festival de Cannes 2006: pas d'effet «Da Vinci Code»

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Malgré la présence du film événement, Cannes 2006 a été moins visible dans les médias que son édition précédente, la "faute à qui"?

Malgré une ouverture indéniablement réussie en terme de puissance médiatique (466 UBM* sur une journée, soit, à titre d'exemple, supérieur de 48 points à l'ouverture des JO de Turin cette année et de plus de 200 points à l'ouverture du Salon de l'agriculture), l'édition 2006 du Festival de Cannes n'aura pas retrouvé son amplitude médiatique de 2005.

Avec une moyenne de 193 UBM par jour contre 253 en 2005 (les comparaisons sont effectuées sur une période de 15 jours), l'impact est globalement en retrait tout au long de l'événement. En 2005, la sortie en salles de Star Wars à mi-parcours avait relancé la visibilité de l'événement avec une bulle d'impact médiatique de plus de 300 UBM; un enthousiasme éditorial dont n'aura pas bénéficié le déprécié Da Vinci Code.

Le coupable de cette baisse du bruit media ? La... télévision! En effet cette année, les journaux d'information télévisés auront consacré un temps d'antenne (plateaux et reportages) plus restreint à l'événement. La part de voix de la télévision dans l'impact media du Festival passe de 52% en 2005 à seulement 40% en 2006.

La presse écrite aura été le joker médiatique du Festival avec, malgré une exposition stable, une part de voix proportionnellement en hausse (+ 12%) et une couverture variée. Paris Match reste le premier vecteur presse de visibilité du Festival et la PQR accroît distinctement sa couverture (+ 47 points).

Sonia Metché, Directrice des études ad hoc du pôle informationTNS Media Intelligence.

* Proche du GRP publicitaire, mais construit àpartir des contenus d'information, l'UBM (Unité de Bruit Médiatique) est un indice composite : il intègre à la fois le volume d'informationet le nombre de téléspectateurs / lecteurs / auditeurs susceptibles d'yavoir été exposés. Événement à la une, contexte médiatique général,grandes entreprises, personnalités et faits de société sont ainsidécryptés chaque jour en terme de "parts de voix médiatiques" par TNSMedia Intelligence.

comments powered by Disqus