La référence des professionnels
des communications et du design

Un jardin qui pousse sur les murs

Cliquez ici pour voir toutes les photos

On a beaucoup vanté l'architecture du nouveau Musée du quai Branly, conçu par le célèbre Jean Nouvel, mais peu parlé du fameux mur végétal qui recouvre une partie de sa façade.

La France et son président Jacques Chirac ont inauguré la semaine dernière ce musée parisien consacré aux arts premiers. Les visiteurs qui y passeront seront sans doute intrigués par le jardin vertical qui pousse sur la façade de ses bureaux administratifs.

Il est l'oeuvre de Patrick Blanc, spécialiste de la flore tropicale, chercheur au Centre national de recherche scientifique et inventeur du jardin vertical. Avec le même Jean Nouvel, il avait participé en 1998 à l'aménagement paysager de la Fondation Cartier à Paris.

En 2001, la grande dame du design français Andrée Putman lui commandait un mur végétal pour la cour intérieure du chic hôtel parisien Pershing Hall. Puis, ce fut le tour de l'ambassade de France à New Delhi, du musée japonais de Kanazawa ainsi que des villes d'Avignon et de Bordeaux de recourir à ses talents de peintre végétal.

Il compose de véritables tableaux naturels à l'aide d'un procédé de son invention qui combine des couches de feutre servant de support aux racines à un système de tuyaux en circuit fermé qui donnent aux plantes, par le feutre imbibé, la solution nutritive dont elles ont besoin.

La plantation du mur végétal du Musée du quai Branly s'est effectuée durant l'été 2004. Le mur, d'une surface de 800 m2, est recouvert par plus de 15 000 plantes de 150 espèces. Il a été conçu pour assurer à la végétation une pérennité d'au moins 30 ans avec un entretien très réduit, mais régulier.



comments powered by Disqus