La référence des professionnels
des communications et du design

Mir n'est plus

Cliquez ci-dessus pour accéder au site Web.

Mir, le journal hebdomadaire Web lancé en décembre par l'éditeur Michel Brûlé, ferme ses portes faute d'avoir pu attirer suffisamment de lecteurs et d'annonceurs.

"Comme nous voulions l'offrir gratuitement, il fallait vendre de la publicité pour pouvoir exister. C'est là que le bât blesse. En six mois, nous n'avons pas pu générer plus de 3000$ de revenus. J'ai calé 300 000$ dans cette aventure. Comme je ne voyais pas la lumière au bout du tunnel, je n'ai pas eu d'autre choix", a déclaré Michel Brûlé, également propriétaire des Éditions des Intouchables et de Lanctôt éditeur.

Mir se voulait un hebdo culturel, politique et social, et la campagne de lancement jouait sur les préoccupations environnementales, avec la signature "Pourquoi détruire nos forêts pour des journaux que l'on jette?"

"J'avais cru que la fibre environnementaliste des Québécois aurait fait en sorte que les gens nous soutiennent davantage, a indiqué Michel Brûlé. Si nous avions attiré plus de lecteurs, sans doute que nous aurions pu compter sur davantage de revenus publicitaires. Encore là, ce n'est pas si sûr. Les annonceurs québécois boudent les publications électroniques. Peut-être qu'il en sera autrement dans l'avenir. Je l'espère, car je crois toujours aussi fermement qu'il est ridicule de détruire nos forêts pour des journaux qu'on jette."

comments powered by Disqus