La référence des professionnels
des communications et du design

Une solution économique pour l'industrie forestière

La papetière Weyerhaeuser et l'Institut canadien de recherches sur les pâtes et papiers Paprican collaborent avec l'entreprise de Vancouver Nexterra au développement d'une technologie de gazéification permettant une réduction des coûts de carburants des usines de ce secteur. La technologie de Nexterra s'appuie sur la gazéification de la biomasse afin de transformer des combustibles solides en énergie et en chaleur propre, à faible coût. Cela permet aux usines -- ici celles de l'industrie forestière -- de produire de l'énergie à partir de leurs résidus. Résultat: l'entreprise bénéficie de réductions significatives de ses coûts d'énergie et diminue sa dépendance à l'égard du gaz naturel et de l'électricité achetés auprès des grands réseaux.

L'entente entre les trois organisations vise à valider les applications de cette technologie pour l'alimentation des chaudières, séchoirs et fours à chaux. Selon Bill Adams, responsable de l'usine de Weyerhaeuser à Kamloops (Colombie-Britannique) où est effectuée cette étude, le système de Nexterra lui permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 25 tonnes annuellement. Cette technologie "offre un formidable potentiel à titre de solution propre et rentable pour réduire les coûts énergétiques dans nos usines [...] et nous rapprocher d'une autosuffisance en matière énergétique", dit-il.

On dénombre 150 usines de pâtes et papiers en Amérique du Nord dont les fours à chaux sont alimentés au gaz naturel ou au mazout. "L'augmentation des coûts de l'énergie continue de représenter un important défi pour l'industrie des pâtes et papiers, dit Mike Towers, ingénieur chez Paprican. Les fours à chaux consomment des quantités très importantes de combustibles fossiles. Le développement de systèmes alternatifs de carburants [...] est essentiel pour permettre à l'industrie de demeurer compétitive."

comments powered by Disqus