La référence des professionnels
des communications et du design

30 mois de prison pour Jean Brault

L'ancien président de l'agence Groupaction, Jean Brault, a été condamné vendredi à deux ans et demi de prison pour son rôle dans le scandale des commandites. Jean Brault avait auparavant plaidé coupable d'avoir détourné 1,2 million$ en fonds fédéraux.

Le juge Fraser Martin a qualifié les gestes commis d'"infraction grave" et de "fraude de grande envergure". "Jean Brault a consenti à embaucher et payer des employés qui n'ont pas travaillé pour Groupaction, mais qui ont consacré leurs talents et leurs efforts au Parti libéral du Canada, section Québec, a déclaré le juge, selon ce qu'a rapporté la Presse canadienne. Le programme des commandites a offert un tremplin à des gens qui ont comploté pour détourner des fonds gouvernementaux."

Le juge a dit prendre en compte certains facteurs atténuants dans la détermination de la peine imposée, dont le fait que Jean Brault ait éprouvé des remords, qu'il ait plaidé coupable et qu'il se soit dit prêt à rembourser le montant de la fraude.

La peine imposée à Jean Brault est plus sévère que celle de Paul Coffin, qui avait écopé de 18 mois.

Le Journal de Montréal publiait le matin même du prononcé de la sentence de Jean Brault un sondage indiquant que 80% des Québécois réclamaient une peine de deux à trois ans à son endroit.

comments powered by Disqus