La référence des professionnels
des communications et du design

L'industrie du câble souhaite du changement

À travers un rapport intitulé "La télévision numérique: L'intégration de la culture et du commerce" dévoilé hier lors du congrès national de l'Association canadienne de télévision par câble (ACTC), l'industrie du câble lance un appel au changement.

Elle y suggère que le Canada adopte une approche nouvelle à l'égard des communications, une approche qui permettrait de favoriser la création de nouvelles entreprises intégrées capables de concurrencer celles de l'envergure de TimeWarner/AOL, et de stimuler le développement des nouveaux médias. Les communications numériques interactives, Internet et le commerce mondial constituant en effet un nouveau modèle économique caractérisé par la convergence de marchés autrefois bien distincts, comme le secteur des médias, des communications, de la technologie de l'information, de la production et du détail.

Dans le but de stimuler cette nouvelle économie, l'industrie du câble propose l'adoption d'une politique publique qui: • favorise la formation d'entreprises intégrées; • accorde une définition plus large au contenu créatif afin d'encourager le développement de la propriété intellectuelle dans les secteurs de la culture, du commerce et des technologies de l’information; • donne aux nouveaux médias davantage de flexibilité pour accéder aux fonds de production; • prévoit des modalités d'accès à la nouvelle infrastructure dictées par le marché; • libéralise les limites imposées en matière de propriété étrangère et permette un plus grand accès au capital; • permette la réduction d'impôt directe et indirecte.

Du côté de la réglementation, les propositions incluent: • la réduction drastique de la charge de travail du CRTC par l'utilisation fréquente de ses pouvoirs d'exemption et d'abstention, lui permettant de se consacrer davantage à la résolution de litiges relatifs à la concurrence; • la déréglementation des petits systèmes de câble et de téléphone à travers le pays; • une transition vers une plus grande concurrence dans le domaine des services de programmation; • la coordonnation des activitités des diverses agences du gouvernement dans le but de promouvoir la technologie de l'information, les communications et la culture.

L'industrie du câble compte présenter des recommandations de changement détaillées au gouvernement d'ici la fin de l'année.

comments powered by Disqus