La référence des professionnels
des communications et du design

Les stratégies de RP inquiètent les journalistes

Un sondage maison de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) auprès de 224 journalistes indique que pour 42% des participants, les stratégies de communication des organismes privés et publics constituent la principale menace à la liberté de presse au Québec.

La FPJQ souligne que la récente interdiction aux médias de montrer le rapatriement des corps des soldats canadiens tués en Afghanistan fait précisément partie de ces stratégies gouvernementales de manipulation de l'information qui portent atteinte à la liberté de presse.

Le sondage indique par ailleurs que les autres menaces perçues à la liberté de presse sont la concentration de la presse (29%), les pressions économiques et publicitaires (18%) ainsi que les poursuites (10%).

Cette étude fait également voir qu'un journaliste sur deux (52%) ne se fie pas plus aux communications de l'armée canadienne sur l'Afghanistan qu'à celles de l'armée américaine sur l'Irak.

Le sondage, sans prétention scientifique, a été réalisé par Internet les 24 et 25 avril derniers auprès de membres et non-membres de la FPJQ.

comments powered by Disqus