La référence des professionnels
des communications et du design

Refus formel de Vidéotron à Quebecor

[MISE À JOUR] Le conseil d'administration du Groupe Vidéotron a rejeté hier la proposition d'achat soumise par Quebecor et la Caisse de dépôt et placement du Québec. Rappelant qu'il s'était déjà engagé à appuyer sans réserve la fusion avec Rogers, le conseil fait ressortir quatre facteurs pour expliquer sa décision: • le document de Quebecor ne donne aucune indication que le conseil d'administration de Quebecor a dûment approuvé l'offre; • l'information fournie ne permet pas d'établir la valeur de la tranche en actions de l'offre de Quebecor; • Vidéotron n'a aucune confirmation que la tranche au comptant de l'offre de Quebecor est entièrement financée; • l'information fournie ne permet pas d'établir si l'offre de Quebecor est plus avantageuse pour les actionnaires de Vidéotron.

Dans un communiqué émis aujourd'hui, Quebecor se dit confiante que son offre finira par l'emporter une fois que le conseil d'administration de Vidéotron sera libéré des "contraignants" engagements de soutien qui le lie à l'offre de Rogers. Si après le 18 avril les conventions entre Rogers et Vidéotron tombent, Quebecor croit que les administrateurs de Vidéotron voudront "ouvrir un dialogue qui permettra aux deux parties d'en arriver à un accord de fusion financièrement et fiscalement acceptable à tous les actionnaires de Vidéotron".

Quebecor a également souligné que sa proposition avait bel et bien été adoptée par son conseil d'administration et qu'elle a fait des arrangements auprès d'une grande banque canadienne afin de mettre en place les facilités de crédit nécessaires pour le financement de la partie comptant de son offre.

comments powered by Disqus