La référence des professionnels
des communications et du design

Recyclage à Montréal : les entreprises devront participer

Le conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal a voté son plan d'action en vue de recycler 60% de ses matières résiduelles d'ici trois ans. Il s'agira tout d'abord d'accélérer la mise en place des mesures de récupération afin d'atteindre un premier objectif, soit 40% de recyclage d'ici la fin de 2007. L'accent sera ensuite mis sur la récupération des matières organiques et putrescibles afin d'atteindre l'objectif fixé par la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles de 60%. Cela représentera plus d'un million de tonnes de matières produites par le secteur résidentiel qui n'iront plus dans les sites d'enfouissement sanitaire. En 2001, le taux de récupération n'était que de 17%.

Les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) -- territoire qui s'étend, d'ouest en est, de Vaudreuil-Dorion à Contrecoeur et, du nord au sud, de Mirabel à Chambly -- devront donc graduellement modifier leurs pratiques de gestion et ajuster leurs contrats de collecte sélective. On prévoit que l'atteinte de ces objectifs représentera pour les villes des coûts annuels estimés à 330 millions$.

Elles n'en assumeront toutefois pas la totalité : conformémant au Régime de compensation, la moitié de cette somme sera prise en charge par les entreprises produisant des emballages, des contenants et des médias écrits. Rappelons que ce régime, entré en vigueur en mars 2005, impose à ces entreprises de contribuer financièrement -- à hauteur de 50% -- aux coûts assumés par les municipalités pour la récupération et la valorisation de ces papiers, verres, cartons, etc.

Ce niveau de participation est le fruit de négociations qui avaient été menées depuis 2004 entre la CMM, Recyc-Québec, les associations municipales et Éco Entreprises Québec, l'organisme chargé de faire le lien entre les entreprises et Recyc-Québec. La CMM souhaite poursuivre ces négociations en vue d'élargir la responsabilité des entreprises productrices qui, selon elle, devraient assumer la totalité des frais.

En 2007, la CMM prévoit lancer un vaste programme de communication afin de sensibiliser la population à la mise en oeuvre des nouvelles dispositions de récupération.

Pour télécharger le Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles, cliquer ici.

comments powered by Disqus