La référence des professionnels
des communications et du design

La guerre des Hamburgers aura t-elle lieu?

A l'instar des "gentils" Beatles et des "méchants" Rolling Stones, dans le monde des hamburgers le familial Mc Donald's et le «cool & d'jeunes» Burger King se font face; une fois de plus, les deux rois du fast food réaffirment leur image respective au travers de leur dernière campagne.

Au début du mois, Mc Do -pour les intimes- lançait un casting d'envergure internationale sur le web en jouant la carte de la génération participative.
Pour s'inscrire, ceux qui « lovin' it » n'ont qu'a poster sur le site (traduit en 16 langues, rien que ça!) un court récit d'une centaine de mots relatant leur histoire d'amour avec Ronald, accompagné d'une photo les mettant en scène.

Le 31 mai les 25 grands gagnants seront enfin élus et dès le second trimestre 2007 leur joli minois sera apposé sur l'emballage des produits stars de la marque dans plus de 100 pays. Ils pourront ainsi être admirés par près de 50 millions de personnes. Bref, la vraie vie des vrais gens, sur de vrais produits de grande conso, pour de vrais anonymes qui deviennent de vraies stars...

A l'opposé de cette campagne très lisse et «politically correct», il y a... Burger King. Et là, on change de cap. L'idole des jeunes un peu plus trash vient de s'associer aux Etats Unis avec Microsoft pour la création d'une trilogie de jeux vidéo qui tourneront exclusivement autour de la mascotte royale.

Véritable jeu de combat sanglant, version «Mortal Kombat», ce nouveau monde virtuel sera conçu pour la populaire Xbox de Microsoft et mis en vente dans les restaurants associés pour la modique somme de 3,99 dollars. Une aubaine pour les fans de jeux vidéo qui doivent habituellement débourser près de 60 dollars en moyenne.

Mais, comme on l'a déjà dit et répété, la cible jeune est très exigeante et Burger King fait un pari bien plus périlleux que Mc Donald's : soit le King deviendra ringard, soit il sera un peu plus cool. Une campagne à double tranchant mais les «d'jeunes» ont besoin de s'identifier à une image forte qui ne souffre pas la demi-mesure.

comments powered by Disqus