La référence des professionnels
des communications et du design

La montée en puissance médiatique de Ségolène Royal

Le début d'année 2006 marque tangiblement un changement de dimension médiatique pour Ségolène Royal.

Après un second semestre 2005 caractérisé par une progression tranquille mais constante de sa visibilité, une étape est franchie au premier trimestre 2006 avec une moyenne de 600 UBM par mois qui la positionne comme la personnalité la plus médiatisée de l'opposition dans le baromètre politique UBM*. Elle devance François Hollande de 185 UBM et, surtout, atteint un niveau de visibilité identique à celui du premier secrétaire du PS au premier trimestre 2005 (1842 UBM) .
En outre, cet ascendant se maintient avec un niveau d'impact dépassant déjà 500 UBM sur les 10 premiers jours d'avril!

Depuis le mois de janvier, la presse, en particulier la presse magazine, constitue le principal relais de communication de la députée avec 48 % de l'impact médiatique global, contre 17% pour la radio et 35% pour la télévision. Un niveau d'exposition dans la presse écrite supérieur à celui des autres leaders de l'opposition : 15% pour F. Hollande, 23% pour L. Fabius, 27% pour MG Buffet ou encore 30% pour D. Strauss-Kahn sur la même période (1er janvier au 10 avril 2006).
Dans un contexte de crise où l'emploi est le thème le plus médiatisé ( 24 675 UBM) , elle reste néanmoins 3 à 6 fois moins médiatisée que les principaux membres du gouvernement à travers leur action institutionnelle. Mais lorsque les médias abordent, en ce début d'année, le thème des présidentielles 2007, le sujet est associé à la députée des Deux Sèvres ou à Nicolas Sarkozy dans 34% des articles et des reportages, contre 31% pour D. de Villepin et seulement 7% pour J. Chirac.

Sonia Metché
TNS Media Intelligence
Directrice des études ad hoc du pôle information

* Proche du GRP publicitaire, mais construit àpartir des contenus d'information, l'UBM (Unité de Bruit Médiatique)est un indice composite : il intègre à la fois le volume d'informationet le nombre de téléspectateurs / lecteurs / auditeurs susceptibles d'yavoir été exposés. Événement à la une, contexte médiatique général,grandes entreprises, personnalités et faits de société sont ainsidécryptés chaque jour en terme de "parts de voix médiatiques" par TNSMedia Intelligence

comments powered by Disqus