La référence des professionnels
des communications et du design

La Veuve Clicquot voit la vie en rose

Oui le rose est moderne, il est même «cool»: telle est la conclusion de l'étude internationale* sur la perception du romantisme et de la couleur rose dans le monde, commandée par La Veuve Clicquot à l'occasion du lancement de son nouveau champagne Rosé.

Du romantisme élitiste et sophistiqué à la française au romantisme quotidien et populaire au Brésil, de l'inéluctable nécessité d'un «happy end»à l'américaine à l'indispensable sens de la tragédie en Allemagne, à chaque pays et à chaque culture sa propre vision qui contraste, voire s'oppose à celle des autres.

Signe de fraîcheur, de légèreté de gaieté, de bonheur, mais aussi d'énergie, de dynamisme et d'érotisme, le rose est la couleur du temps, mais sa perception évolue également en fonction des pays. Couleur fédératrice pour les jeunes Japonaises en quête de romance, reflet du paradoxe entre l'ironie et la transgression en Grande Bretagne, symbole d'une consommation matérialiste et hédoniste aux Etats-Unis, reflet à la fois du romantisme et de l'érotisme en Allemagne, le rose finit toujours par être associé à un univers quotidien de qualité. Il est de plus en plus perçu comme une couleur «audacieuse» que créatifs et artiste commencent à utiliser (Espagne, France, Italie) en remplacement du gris ou du noir, qui sont considérés par les leaders d'opinion interrogés comme les couleurs de la modernité.

«Rose-oser-Eros», un anagramme quasi parfait pour résumer les valeurs et attitudes culturelles entourant le mot «rose». Pour de l'optimisme à tout prix.

Crédit photo : Veuve Clicquot / Maurizio Galimberti









* enquête conduite dans huit pays : France, Italie, Espagne, Allemagne, Grande Bretagne, Etats Unis, Japon et Brésil par l'institut de recherches Future Concept Lab

comments powered by Disqus