La référence des professionnels
des communications et du design

Joli coup double pour Ford Motor

La semaine dernière, Unilever lançait une série de documentaires dont seul le titre, "Sure/Rexona Fans United" rappelait le lien avec la marque; c'est au tour de Ford Motor de s'éloigner de son produit au profit d'un contenu destiné au plus grand nombre.

Afin de promouvoir deux de ses voitures de luxe, la Lincoln Zephyr et la Mercury Milan, le constructeur a créé deux sites Internet, Lovelybysurprise.com et TheNeverything.com, qui se partagent un film pour le moins déjanté de 90 minutes.

Le long métrage raconte l'histoire d'une femme écrivain qui, n'arrivant plus à progresser dans l'écriture de son roman, décide d'aller demander conseils à un de ses anciens professeurs.

Elle lui explique le scénario de son livre: deux frères vivent sur un bateau au beau milieu... d'un champ. Ils n'ont aucun contact avec la civilisation extérieure mis à part une radio. Ils boivent du lait et mangent des céréales- dont la marque imaginaire, "Jell Filled Frosted Sugar Balls" obtient d'ailleurs un vrai premier rôle de placement de produit. L'un d'entre eux est plutôt satisfait de cette situation. L'autre, en revanche, est curieux de savoir ce qui se passe au dehors, car il "sait" que l'auteur est en train d'écrire son histoire.

C'est précisément sur cette mise en abîme que joue Ford Motor. Car, alors que Lovelybysurprise focalise sur le point de vue de l'auteur face à la réalité de l'écriture, TheNeverything nous plonge dans le monde imaginaire de ses personnages complètement loufoques.

Deux approches d'une même histoire, deux sites Internet qui se renvoient la balle pour la promotion de deux voitures.

Mise à part un logo et un lien Internet qui rappellent que le constructeur sponsorise les sites, il n'y a, pour l'instant, aucune occurrence des véhicules dans le long métrage. Pour l'instant. Car telle une série télé hebdomadaire, il faut retourner sur les sites chaque semaine pour voir les épisodes suivants.

La marque ne compte pas en rester là et à l'intention de présenter son film lors de différents festivals de longs-métrages.

Face à un consommateur de plus en plus "zappeur", le "Brand Entertainment" est décidément de plus en plus à la mode chez les annonceurs. Et la Toile reste le média le plus adéquate et le moins risqué pour faire ses preuves.

comments powered by Disqus