La référence des professionnels
des communications et du design

Quand l'image est en jeu

Cliquez ci-dessus pour jouer à Disaffected!
Cliquez ci-dessus pour jouer à McDonald's

L'essor du marketing par jeux vidéo s'accompagne d'effets secondaires pas toujours agréables pour certaines marques récupérées à leur insu dans des jeux malmenant leur image.

Ian Bogost, pionnier de l'anti-advergaming (anti-jeux publicitaires) et cofondateur de Persuasives Games, résume ainsi sa position: "Les publicistes, gouvernements et associations élaborent d'énormes campagnes pour nous montrer ce qu'ils veulent que nous voyions, et nous voulons exposer ce qu'ils cachent."

Disaffected!, de Persuasive Games, constitue l'un des premiers jeux du genre. Le principe est simple: l'internaute s'improvise dans la peau d'un employé de FedEx Kinko's pour retrouver les commandes des clients et les livrer avant que ces derniers ne s'impatientent. Mais on découvre bientôt une entreprise qui ne prime pas la satisfaction du client, mais la rentabilité.

Un autre exemple, plus récent, est celui du jeu vidéo McDonald's réalisé par Molleindustria. Le joueur doit gérer toute la ligne de production du géant de la restauration rapide, depuis l'élevage bovin jusqu'au marketing des produits. Injection d'hormones chez les animaux, corruption de politiciens et de nutritionnistes, pression constante des actionnaires pour plus de profits, etc.

"Le vrai sens du jeu et son idéologie s'expriment principalement dans ses règles internes, sa structure et ses mécanismes", explique Paulo Pedercini, concepteur pour Molleindustria. En effet, dans les deux exemples, la seule façon de gagner la partie est de recourir à des pratiques peu louables.

comments powered by Disqus