La référence des professionnels
des communications et du design

Louise Spickler n'est plus

L'ex-directrice générale de l'Institut national de l'image et du son (INIS), Louise Spickler, est décédée jeudi dernier à 53 ans après une longue lutte contre le cancer, qui l'avait obligée à quitter ses fonctions en mars 2005.

Elle laisse dans le deuil son conjoint Raymond O'Meara, son fils Fabien Brault, ses frères Bernard et Robert, sa soeur Rita, ainsi que de très nombreux amis oeuvrant dans le cinéma, la télévision et les médias interactifs au Québec, au Canada et à l'étranger.

Louise Spickler a dirigé l'INIS depuis les moments qui ont précédé son ouverture en janvier 1996. Elle avait amorcé sa carrière comme conceptrice, recherchiste et assistante à la réalisation, pour ensuite agir comme réalisatrice et auteure. Elle a occupé la direction générale de la section Québec de l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision pendant deux ans. Elle a réalisé plusieurs mandats professionnels, tant pour des télédiffuseurs privés et publics qu'auprès d'organismes culturels tels que l'ONF, le Commerce international des arts de la scène, l'Institut québécois du cinéma et l'ADISQ.

Louise Spickler a contribué à la création de l'Association des écoles supérieures d'art de Montréal et a siégé au conseil d'administration et au sein de comités stratégiques de nombreux organismes dont la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, l'institut de recherche Hexagram, le Fonds Harold Greenberg, le Fonds d'investissement de la culture et des communications et la compagnie de danse contemporaine O Vertigo.

Les détails concernant la cérémonie qui permettra aux amis et aux professionnels de lui rendre un dernier hommage seront communiqués ultérieurement.

comments powered by Disqus