La référence des professionnels
des communications et du design

Le pétillant n'a plus la cote

Les ventes de boissons gazeuses aux États-Unis ont subi en 2005 leur premier déclin en 20 ans, signe que les Américains affichent une préoccupation croissante face à une meilleure alimentation.

Selon la publication spécialisée Beverage Digest, les volumes de vente des boissons gazeuses ont glissé de 0,2% l'an dernier. Si l'on exclut du total les boissons énergétiques comme Red Bull, la baisse s'accélérerait à 0,7%.

"L'industrie américaine des boissons gazeuses fait face à des problèmes fondamentaux, dit John Sicher, rédacteur en chef de Beverage Digest. Voilà la première génération d'enfants qui grandit en ne voyant pas les boissons gazeuses comme sa gâterie de prédilection. Elle préfère l'eau et les boissons non gazeuses, et les habitudes de consommation des enfants quand ils seront de jeunes adultes seront différentes de celles des générations précédentes."

Malgré une baisse de volume, les ventes totales ont tout de même progressé de 3,3% pour atteindre 70 milliards$, portées par les augmentations de prix des boissons, de même que les prix de base plus élevés des boissons énergétiques.

Selon Bill Pecoriello, analyste de Morgan Stanley, l'industrie des boissons gazeuses déclinera au rythme de 1% par année dans un futur immédiat.

"Les consommateurs disent qu'ils n'aiment pas le goût, qu'ils s'inquiètent des édulcorants artificiels et qu'ils ne voient pas les boissons gazeuses diètes comme étant saines", dit-il, ajoutant que la forte attention accordée aux problèmes d'obésité dans la presse contribue à changer les mentalités.

comments powered by Disqus